Joyeux Compagnons

Tout savoir sur le chien

Mammifère appartenant à la famille des canidés, le chien domestique descend du loup gris. Au fil du temps, de l’évolution, de l’origine et du pays de naissance, il y a différentes races de chiens. 

Parmi les animaux domestiques, le chien est le plus proche de l’homme. Au paléolithique, l’homme a effectivement déjà pu apprivoiser le loup au point d’en faire son compagnon de chasse. Cet animal est considéré comme étant le meilleur ami de l’homme.

Races de chien et chiens de race

Comme vous pouvez l’imaginer, il y a plusieurs races de chiens. Nous citerons par exemple le Briard, le Bulldog anglais, l’Airedale Terrier, le Bouvier Bernois, la Caniche. Il faut être connaisseur pour identifier facilement la race d’un chien à partir de son apparence générale. Cela requiert de l’apprentissage et de la passion.

En parlant toujours de chien, nous entendons les gens parler de « chiens de race ». Chien de race fait référence ici à un chien de race pure par opposition à un chien croisé. Les chiens de race pure sont onéreux. Ils ont tous un pedigree et leurs origines sont vérifiables dans le « Livre des Origines » propre à chaque pays.

La taille des chiens

A chaque ménage ses préférences quant à la taille du chien. Il y a des personnes qui apprécient particulièrement les chiens de petite taille. Parmi ceux à même de retenir leur attention, il y a le Basset, le Teckel, le Carlin, le Chihuahua, le Collie Barbu.

Les familles souhaitant un chien de taille moyenne se laissent plutôt séduire par des races comme le Colley, le Cocker, le Boxer, le chien du Pharaon, le Braque de Weimar, le Bouvier bernois.

Il y a encore les personnes qui aiment les grands chiens. Dans ce cas, elles tomberont facilement amoureuses de chiens comme le Mâtin Napolitain, le Barzoï, le Levrier Irlandais, le Chien de Leonberg, le Berger de Beauce, le Cane Corso.

Qu’entend-on par chiens dangereux ?

Selon la loi en vigueur, il existe 3 catégories de chiens. Les chiens de la 3e catégorie sont à exclure du sujet, car ce sont ceux qualifiés de non dangereux. Il y a ensuite les chiens de 1ère catégorie qui sont les chiens d’attaque et les chiens de la 2e catégorie qui sont les chiens de garde et de défense. Ces 2 catégories de chiens intègrent les races jugées dangereuses.

Les chiens de 1ère catégorie sont par exemple la race Mastiff, la race Tosa, la Staffordshire Terrier.

Les chiens de 2e catégorie incluent le rottweiler avec ou sans pédigrée.

L’achat et la vente de chiens dangereux sont possibles. Néanmoins, il est obligatoire de les déclarer à la Mairie. Il faut également que ces chiens soient muselés quand on les balade dans les rues. Par contre, les chiens de type Pitbull sont interdits à la vente depuis 1999. Ce sont en effet les types de chien jugés les plus dangereux.

Adopter un chien

L’adoption d’un chien doit être motivée par 2 éléments essentiels : l’affection pour les canidés et les animaux de compagnie en général, du temps et de la volonté pour s’en occuper. Bref, il faut que l’adoption d’un animal de compagnie comme le chien soit responsable et bien consciente.

Il est possible d’obtenir un chien à élever chez un ami, chez un éleveur, chez un propriétaire reconnu de chien de race ou dans un refuge. Si vous choisissez d’en acheter dans un refuge, il vous faudra fournir quelques documents comme le justificatif de domicile, le justificatif de revenu et une pièce d’identité.

Il est judicieux de s’offrir un chiot lors de l’adoption. Ainsi, il sera plus facile de le familiariser avec sa nouvelle habitation à savoir votre maison. Les chiens adultes, eux, sont effectivement plus difficiles à adapter à un nouveau milieu.

Veiller au confort de son animal de compagnie

Veiller au bien-être de son chien, c’est d’abord s’assurer qu’il se sente très bien chez vous. Le soir par exemple, il doit dormir dans la maison et non dans une niche, à l’extérieur. Il est important de veiller à la qualité de son alimentation. Le chien mange notamment des mets convenables faits maison et des aliments industriels, dont les croquettes. La zone où il s’épanouit doit être propre.

Prenez également le temps de parler à votre chien et de le câliner. Il saura ainsi qu’il est un membre à part entière de la famille.

Il faut que tous les membres de la famille fassent un effort afin que le chien se sente à l’aise dans sa nouvelle maison. Il n’est par exemple pas tolérable que le petit dernier s’amuse à lui taper sur la tête ou à lui donner des coups de pied.

Les soins vétérinaires

Outre l’hygiène de vie à la maison, il est indispensable d’amener de temps en temps son chien chez le vétérinaire. Il y a en effet la nécessité de lui dispenser des vaccins et rappels, de lui dispenser des soins antipuces et antiparasitaires, d’éliminer régulièrement les vers canins.

Le chien a droit à des soins vétérinaires lorsqu’il souffre d’une maladie musculo-squelettique, de troubles bucco-dentaires ou encore de maladies bactériennes ou virales. 

Il y a encore ce qu’on appelle les visites systématiques. Durant ces visites, le vétérinaire vérifie l’état de santé et le bon développement de l’animal. Il dispense également des conseils précieux sur l’alimentation, la communication avec l’animal.

L’assurance santé chien

Prendre soin d’un animal de compagnie dont un chien signifie dépenser une certaine somme chaque année. Les soins relatifs à l’entretien du bien-être et de la santé de l’animal peuvent rapidement revenir chers. Voilà pourquoi la souscription d’une assurance santé canine relève d’une nécessité.

Parmi les prestations vétérinaires couvertes par l’assurance santé chien, il y a par exemple les vaccins, les traitements antiparasitaires, les traitements antipuces et anti-tiques, les traitements de troubles et maladies. Selon la nature du contrat d’assurance souscrit, le montant de la prise en charge ou du remboursement varie entre 70% à 100%.

Il est important de bien comparer les formules d’assurance santé chien avant de fixer son choix. Cela permet de trouver le contrat au meilleur rapport qualité/prix.

Catégories

Auteurs